-->Forums<-- -->Connexion -->Inscription -->Rechercher -->Liste des Membres -->Messages privés -->FAQ

Retour à la Homepage -->BIENVENUE SUR LE SITE OFFICIEL DE MARCUS - Nous sommes le
   -->ARTICLES - Mes Articles

 
PLAYSTATION TV

ATTENTION : L'article qui suit a été écrit il y a presque deux ans et depuis, le Projet PSTV a sombré dans l'oubli...
Je le laisse en ligne en souvenir mais malheureusement, PSTV ne verra sans doute jamais le jour. Par contre, bonne nouvelle, ma copine Ariane fera miss météo chez Canal Plus à la rentrée 2006 ! Bonne chance à toi fillette ! ;-)



Ca fait un moment qu'on en parle, il était temps que j'écrive un petit article pour faire le point sur l'aventure PSTV à laquelle je participe depuis des mois... Allez Zou, on y va !
D'abord je résume, et ensuite j'essayerais de répondre aux nombreuses questions soulevées par le projet dans différents Forums sur lesquels j'ai eu un peu la flemme de répondre (là je vais pouvoir répondre à tout le monde d'un bloc, ça va être super !)

PSTV KSKC ? *
(* "Playstation TV Qu'est-ce que c'est ?" en langage Djeun'z)

Il y a quelques mois j'ai été contacté par Alex Vic, le producteur d'émissions comme "iapiyap" sur Canal J ou " Kawaï" sur Filles TV, pour participer à l'élaboration d'un projet de chaîne pour le câble et le satellite baptisée "Playstation TV" (ou "PSTV" si on veut que ça coûte moins cher en texto).
Ca fait plus de deux ans qu'Alex travaille sur le projet et il a mis au point une grille des programmes particulièrement alléchante qui mélange infos, tests de jeux, reportages, bonne musique, groupes en live, parodies, sports extrêmes, compétitions de jeux vidéo, japanim', et tout un tas d'autres trucs que les amateurs de jeux vidéo apprécient en général (oui, il y aura des filles avec des gros seins aussi ! Alex en est très friand).
J'ai moi-même proposé quelques projets d'émissions que j'avais dans mes cartons depuis un moment.
L'idée ça n'est pas de créer une chaîne qui ne parle que de la Playstation, mais de créer une chaîne qui parle de tout ce qu'aime la "génération Playstation".
D'ailleurs, le sous titre c'est "Playstation TV, la chaîne de la génération Playstation"
(C´est nous les gars la génération Playstation ! Enfin moi c´est génération Atari 2600 normalement, mais j´arrête pas de redoubler depuis 15 ans !).

Pour cette chaîne Alex a recruté par casting une foule de chroniqueurs franchement talentueux qui ont chacun leur style bien à eux, mais qui sont tous unis par un facteur important : un gros penchant pour la déconne...
Pas la peine de dire donc que ça a été un bonheur de travailler tous ensemble.
J'ai pu retrouver au passage quelques vieux complices, comme Alex Pilot, ou les p'tits gars d'une Case en moins à qui on doit le cultissime "Sushi Quizz" de la Japan expo.

On a donc tourné un pilote de l'émission principale de la chaîne, une sorte de "Nulle part ailleurs" du jeu vidéo, qu'Alex m'a demandé de présenter en duo avec Ariane (une de "Kawai girls" de Filles TV).





Cette nenette est encore plus dingue que moi les amis, et je pense qu´on va faire un sacré duo, comme elle me le faisait si justement remarquer dans cette magnifique dédicace… ( eh ouais, moi aussi je connais des vedettes ! )…





L'émission est assez représentative de ce que sera la chaîne, avec un ton franchement décalé, pour ne pas dire "trash" (je doute même que certains trucs qu'on a fait dans le pilote puisse être vraiment diffusé à la télé sans provoquer une crise cardiaque des membres les plus âgés du CSA) franchement rafraîchissant par rapport à ce qu'on peut voir aujourd'hui...
A côté Game One ça va ressembler à du Michel Drucker avec des vieux qui roupillent dans le fond et la chienne sur la canapé !





Le tournage a duré une journée entière et s'est achevé vers 4 heures du mat', mais ça valait le coup !
En plus le pilote a été tourné dans les anciens studios de Canal plus, rue Olivier de Serres, là même ou les Nuls et la petite troupe de Gildas ont commencé il y a bien des années ! Grosse émotion pour nous.
Aujourd'hui le plateau est occupé par Kawai, l'émission phare de Filles TV (qui a d'ailleurs battu des records d'audience selon les relevés d'audimat du mois dernier), et il a fallu en une nuit créer un nouveau décor aux couleurs de la Playstation et planquer tant bien que mal le décor tout rose des filles.
Le résultat est assez spectaculaire, avec des écrans de jeux vidéo un peu partout, une boule à facette Disco, et un canapé zébré-bovidé que n'aurait pas renié Thierry Ardisson.





Quand on voit le pilote on a l'impression que la chaîne existe déjà et ça fait un drôle d'effet.
Il ne reste plus maintenant qu'à convaincre des investisseurs de se lancer dans l'aventure.
Si ça marche, la chaîne pourrait voir le jour à la rentrée ou à la fin de l'année.



VOS REACTIONS

Je ne sais pas par quel bout commencer, mais d'après ce que j'ai pu voir sur les forums (et notamment le mien évidemment) ce qui semble le plus vous inquiéter, c'est l'objectivité de la chaîne, et vous avez bien raison.
Ceux qui me connaissent se doutent bien que je serais très malheureux de travailler pour une chaîne qui me dicterait mon opinion en quoi que ce soit.
C'est à cause de ça que je suis parti de Game One, et rien ne me fera changer d'attitude sur ce point là, pas même un salaire mirobolant.
J'en profite pour préciser que depuis le début de l'aventure je participe bénévolement à Playstation TV (bien que ça représente plusieurs mois de travail ne serait-ce que pour le tournage du pilote) et que, naïvement, je n'ai même pas encore pensé à discuter de mon éventuel futur salaire avec le producteur.
Je dis ça, histoire de remettre un peu les pieds sur terre à ceux qui m'ont soupçonné sur des forums de faire tout ça pour de l'argent.
Je participe à PSTV parce que ça m'amuse, parce que j'y crois, parce que le producteur de la chaîne a su réunir une équipe de cinglés qui me plaît et qui peut amener quelque chose de vraiment neuf à la télévision.
Je retrouve un peu l'esprit de Game One à ses débuts, quand tout était possible, du moment que ça coûtait pas cher. ;-)

La grille de la chaîne est bourrée de bonnes idées, qui vont bien au-delà du jeu vidéo, sans pour autant chercher à "racoler" large pour plaire à la ménagère de moins de 50 ans.
Une fois encore je pense personnellement que le nom de la chaîne devrait être "Génération Playstation" ce qui est beaucoup plus représentatif de ce que sera cette chaîne.
Le simple fait de la baptiser "Playstation TV" fait immédiatement planer des soupçons sur l'objectivité de la chaîne, ce que je comprends.
Si ça peut vous rassurer, il est hors de question pour moi de travailler sur une chaîne qui serait aux ordres de Sony.
Il existe bien des magazines de presse entièrement dédiés à la Xbox, la Playstation ou la Gamecube et qui travaillent en toute indépendance, je ne vois pas pourquoi une chaîne de télé ne pourrait pas suivre le même chemin.
Là au moins, les choses sont claires, le titre de la chaîne affiche clairement la couleur, et on est loin de la main mise discrète d'Infogrames sur une chaîne qui s'appelait "Game One" et non pas "Infogrames TV" à l'époque où j'en suis parti.

Alex pense que Playstation TV n'aura pas besoin de parler des autres consoles puisque la Playstation représente la majeure partie du marché du jeu vidéo et offre un choix de jeu suffisamment vaste.
Je ne suis pas d'accord avec ce principe (c'est vrai qu'en temps que vieux fidèle de Nintendo, j'aurais du mal à m'empêcher de parler de la sortie d'un nouveau Mariokart par exemple), mais je peux le comprendre et j'essayerais de le respecter.
Après tout regarder PSTV ne vous interdira pas de regarder d'autres chaînes, PSTV sera juste une source d'info supplémentaire, plus spécialisée, et ce serait dommage de s'en priver.
Et je fais confiance à Alex pour garantir l'indépendance des journalistes qui travailleront sur la chaîne. Ne serait-ce que pour une question de crédibilité, PSTV ne pourra pas se permettre de lécher les bottes de qui que ce soit, et puis croyez-moi, c'est vraiment pas dans le caractère du bonhomme !
Le fait que la chaîne soit payante (environ 6 Euros par mois je crois) permettra d'ailleurs d'être moins dépendant des annonceurs, qui tentent parfois de faire pression en retirant des campagnes de pubs aux magazines qui "maltraitent " leurs jeux (une pratique heureusement assez peu répandue).

Ca me fait marrer d'ailleurs qu'on puisse me soupçonner de devenir soudainement malhonnête et de "faire de la pub" pour Sony en échange d'une grosse mallette pleine de billets, alors que je travaille depuis quelques années pour Micromania, sans que personne ne m'ait jamais reproché de faire du "télé achat".
Bien que Micromania soit une chaîne de magasins et que j'aide les éditeurs à vendre encore plus de jeux par l'intermédiaire de mes petites vidéos mensuelles, je réussis à garder mon indépendance en choisissant moi-même chaque mois mes vrais jeux préférés à moi. Je fais un vrai boulot de journaliste en présentant le jeu et en indiquant éventuellement ses défauts, le tout enrobé de quelques vannes bien foireuses dont j'ai le secret et qui m'ont valu le "Fernandel de Bronze" du festival de l'humour de Mulhouse en 1986.
Tout ça pour dire que, si j'arrive à rester indépendant en travaillant pour une chaîne de magasins dont la raison d'être est de vendre des jeux, je ne vois pas pourquoi je ne réussirais pas à conserver mon indépendance en travaillant pour une chaîne de télé dont la raison d'être est d'apporter de l'info à ses téléspectateurs.

Voilà, j'espère avoir répondu en partie aux questions que vous vous posiez sur PSTV, si vous en avez d'autre, n'hésitez pas, on se retrouve dans le Forum, c'est fait pour ça !
;-)

 
 


 
LES AVENTURES DE MARCUS A LOS ANGELES (E3 INSIDE !)

Ca y est ! Plus de quatre semaines après la bagarre, je trouve enfin un moment pour vous raconter mes aventures à Los Angeles où j'ai passé une petite semaine partagée entre vacances et boulot… Je vous mets le texte ici, et les photos dans les goodies, histoire de vous offrir à vous aussi une petite promenade touristique sur le site !



J'ai commencé par faire le touriste quelques jours, histoire d'échauffer un peu mes petits petons avant le salon en arpentant à pied les étoiles d'Hollywood boulevard… J'ai ainsi pu piétiner allègrement les étoiles de Marylin Monroe, Sylvester Stalone, Rintintin, Charlie Chaplin, ou Duran Duran (???), et j'ai même cru découvrir l'étoile des frères Mario : " Mario Bros" (en fait une certaine "Marion Ross" bien moins connue que nos gais moustachus favoris).

J'ai eu aussi le plaisir de découvrir qu'Hollywwood m'avait respectueusement dédié une étoile, sous mon nom d'artiste, bien sûr, "Marcus"…
Une délicate attention, même si mon étoile se trouvait malheureusement ce jour là au beau milieux de travaux… Sans doute était-on en train de m'ériger un monument pour accompagner l'étoile, mais par modestie j'ai préféré rester discret et m'éclipser sans chercher à en savoir plus (je préfère avoir la surprise l'année prochaine de toute façon !).

J'ai également pu réaliser un vieux rêve de gosse en touchant du doigt les empreintes de D2R2, 6PO,et Dark Vador (les vrais hein !) devant le Chinese Theater où eut lieu en 1977 l'avant première de Star Wars…Oui,je sais, vous n'étiez pas nés, mais moi j'avais 11 ans et j'ai eu la chance de voir en direct dans ma télé de l'époque Michel Drucker à côté de D2R2 et Dark Vador devant ce fameux cinéma ! Un grand moment d'émotion !

Je me suis aussi offert une petite visite des studios Warner, où j'ai pu voir les décors de la série "Urgence", de Friends, ou de "Sheriff fais moi peur !" (la classe Rosco !).
J'ai enchaîné avec une journée au Parc Universal avec ses attractions fabuleuses comme Terminator 3D (le gouvernator en 3D, c'est quand même quelque chose !), Shrek 4D (avec des sièges qui secouent, des fantômes qui vous font des frissons dans le cou et Shrek qui vous balance sa morve à la figure), Retour vers le futur (qui vous fait enfin grimper à bord d'une De Lorean volante !), ou Jurassic Park (là encore un rêve de gosse… Depuis le temps que je rêve de voir des dinosaures en vrai !) ou Van Helsing (une sorte de train fantôme à pied dans les décors du film, avec des acteurs déguisés en monstres qui vous courent après pour vous faire vraiment flipper)… Tiens au passage, j'ai vu aussi le film qui est un bon gros nanar typique des grosses productions américaines de ces dernières années avec des tonnes d'effets spéciaux en image de synthèse, des costumes en cuir et métal façon X-men ou Matrix et des actrices affublées de brushing et de décolorations tout droit sorties d'un téléfilm façon Xena (ça devient lassant ce style à force !).


Et puis ensuite, il a fallu bosser un peu quand même…
Mais j'ai pas été dépaysé du tout vu que l'E3, le plus gros salon de jeux vidéo du monde c'est un peu le Disneyland des jeux vidéo…
Ca ressemble totalement à un parc d'attraction, avec des figurines géantes partout, de la musique de djeunz' à donf', des milliards de décibels d'explosions et de tirs de mitrailleuses, des kilomètres de couloirs, des milliers de jeux, et des dizaines de tonnes d'hôtesses (dont environ 2,5 tonnes de silicone)…


SUITE TRES BIENTOT (ouah le suspens !)

 
 


 
MA DERNIERE CHRONIQUE POUR PLAYGUIDE

PLAYGUIDE N°16
DECEMBRE 2003
LE BAZAR DE MARCUS

RENCONTRE DU 3EME AGE

Noël approche et vous redoutez de vous voir offrir par votre grand-mère une boite de pâtes de fruits et "Le Roi Lion sur GBA", alors que vous rêviez de GTA Vice City et de patchs anti-tabac ? Fossé entre les générations ou quiproquo dû à un appareil auditif défectueux, quoi qu'il en soit il n'est pas trop tard pour éviter ce terrible drame familial… Laissez moi faire !
Donnez simplement cette page à lire à votre grand-mère, je m'occupe du reste !


Bonjour madame, je m'appelle Marcus, et je travaille dans un magazine qui parle de jeux électroniques. Rassurez vous, je ne suis pas là pour essayer de vous vendre un fauteuil Everstyl à repose-jambe intégré, ou une convention obsèques, mais pour vous aider à mieux choisir le cadeau de votre petit fils pour la Noël.
Soyons clair, les jeunes d'aujourd'hui ne prennent plus grand plaisir à dévorer des illustrés un verre de grenadine à la main, en fredonnant des chansons de Mouloudji.
Non, ce qui passionne les jeunes aujourd'hui ce sont les jeux vidéo.
Comme son nom l'indique, un jeu vidéo, c'est une sorte de jeu télévisé, comme "Pyramide", ou "Les chiffres et les lettres", mais sans Patrice Laffont.
A la place de Patrice Laffont il y a un personnage, un homme, une femme, une voiture, un gorille ou un dinosaure, auquel on peut donner des ordres qu'il exécute immédiatement sur l'écran du téléviseur.
C'est très distrayant.
Et c'est pour cela que votre petit fils souhaiterait recevoir un jeu vidéo comme présent pour Noël.

>>> Quel jeu électronique choisir ?

Mais attention, pas n'importe quel jeu vidéo ! Il en veut un en particulier.
Oui, parce qu'il en existe plusieurs. Il y en a même beaucoup… Presque autant qu'il existe de grilles de mots fléchés différentes.
Il serait difficile de tenter ici de vous apprendre à distinguer un bon jeu vidéo d'un mauvais jeu vidéo, ou d'essayer de vous aider à deviner quel jeu ferait plaisir à votre petit fils… Le mieux, c'est de le lui demander directement…
Posez lui simplement la question :
"Quel jeu vidéo voudrais-tu pour Noël mon grand ?"
Tendez bien l'oreille (montez le son de votre appareil auditif au besoin), et préparez vous à mémoriser la réponse… Attention, beaucoup de titres de jeux vidéo sont en anglais ! Si vous ne maîtrisez pas cette langue, ne vous faites aucun souci, il vous suffit de mémoriser la réponse phonétiquement !

>>> Où acheter un jeu électronique ?

Même si vous avez entendu dire aux informations télévisées de 13 heures de Jean-Pierre Pernaut que les jeux vidéo étaient une vraie drogue, point n'est besoin de faire appel au service d'un dealer pour s'en procurer. Les jeux vidéos sont vendus dans des boutiques spécialisées aux éclairages violents, truffées de téléviseurs couleur grand écran qui diffusent des images de jeux à un volume sonore effrayant (pensez à re-baisser le volume de votre appareil auditif avant d'entrer).
Ne perdez pas de temps à chercher dans des rayons dont les noms vous sembleraient de toute façon écrits en Tonkinois, et adressez vous plutôt directement à un vendeur (une astuce pour les repérer : parmi tous les jeunes présents dans le magasin, ce sont les seuls qui ne portent ni jogging ni casquette).
Annoncez au vendeur le titre du jeu que vous avez mémorisé phonétiquement, en parlant rapidement et en évitant d'articuler, sans vous soucier de la cohérence de vos propos :
Demandez par exemple "Résidente Evelyne Zéro", "Mari aux cartes double tache", "Bille onde goût d'endive île", "Pince œuf persillade ", "Avance voir !", "J'etais à vie si p'tit", "Dés d'or aux larves 3", "Annie mouche-toi !" ou "Corinne maquerelle rallie".
Le vendeur vous demandera certainement "Sur quelle machine?".
De même qu'il existe différents jeux, il existe en effet différents appareils aux noms tout aussi exotiques qui permettent de les faire fonctionner comme la "Ils se boxent" ou le "PC" (comme le parti de Maurice Thorez, oui).
Là encore, il suffira de répéter ce que vous aura répondu votre petit fils sans chercher à comprendre….
Exemple : "Bonjour monsieur le vendeur de jeux vidéo, je voudrais
" Se cale les burnes d'oeufs " sur "Plaise tes jaunes d'œufs" je vous prie, c'est pour offrir."
Même si ces propos vous paraissent incohérents, le vendeur, lui, comprendra parfaitement, et vous remettra le jeu désiré. Dirigez vous ensuite vers la caisse, comme au Shopi.

>>> Pace-maker fragiles, attention !

Le prix du jeu vous semblera sans doute exagérément élevé, et vous avez raison.
D'autant que, tenez-vous bien, ce prix est indiqué en Euros, et non pas en Francs, ni même en anciens francs, comme on serait en droit de le penser…
Oui, je sais, ça fait un choc, mais si vous lisez ces lignes c'est que vous avez survécu à la canicule, alors vous devriez pouvoir encaisser ça.
Et puis quand on aime, on ne compte pas (surtout quand on ne sait pas compter autrement qu'en anciens francs).
Vous pourrez régler en espèces (en Euros donc), ou avec votre chéquier de La Poste, ou avec votre Carte bleue de La Poste (attention, les assignats n'ont plus cours depuis Février 1796 !).
Vous avez le droit de demander un emballage cadeau (à ce prix là, quand même !).
Il ne vous restera plus qu'à glisser le précieux paquet au pied du sapin le 24 décembre au soir avant de vous glisser vous-même sous la couette et de glisser vos dents dans un verre d'eau pour vous endormir avec l'assurance de faire vivre à votre petit fils un de ses plus beaux Noël.
Non, ne me remerciez, pas… Que ne ferait t'on pas pour voir un sourire d'enfant éclairer le visage duveteux de ce grand dadais d'1m80 ?

Cordialement

Marcus ;-)

 
 


 
MARCUS VS DIDOU, UN TEXTE "COLLECTOR" !

Voilà un petit texte "collector" puisqu'il s'agit d'une rubrique que Didou et moi avions mise au point pour un magazine qui ne se fera finalement pas…
C'est livré "brut de décoffrage", avec les indications de mise en forme inclues dans le texte, histoire de vous montrer un peu les coulisses d'un mag !
Enjoy !
Marcus ;-)


2 PAGES
Maquette un peu spéciale : Images du jeu glissées dans le texte au moment où on en parle (pas à l'autre bout de la page même c'est plus joli).
+ Photos de Marcus et Didou face à face dans des couleurs opposées (rouge et noir comme Jeanne Maas, ou noir et blanc, ou rouge et blanc)





Ils s'aiment bien, mais ils sont jamais d'accord.
Mais il s'aiment bien, alors ils discutent…
Fort des fois…
Mais ils s'aiment bien quand même.



Aujourd'hui, un débat de haute moralité sur… MORTAL KOMBAT DEADLY ALLIANCE



Marcus - J'ai toujours bien aimé la série des Mortal Kombat moi… Les graphismes ont toujours été super kitsh, surtout à l'époque où les combattants étaient de vrais acteurs digitalisés en vidéo, mais chaque épisode repoussait toujours un peu plus loin les limites du mauvais goût. Et ça j'aime bien !

Didou - Il va s'en dire, et pourtant je vais le dire, Marcus reste le journaliste le plus décevant de l'hémisphère Nord. Non mais comment oses tu faire la part belle à cette galette sans saveur ? Je t'accorde que la longévité de cette saga justifie que l'on puisse évoquer son nom en société, et encore se doit-on de pouffer avec dédain tout en embrayant sur un autre sujet... Dans le cas contraire : la risée de la soirée tu seras (Yoda sors de mon corps !). Marcus c'est de la bave que je devine au coin de ta lèvre ?

Marcus – Possible… Juste un filet alors…. Il faut dire que je me régale à l'avance rien qu'a l'idée de voir les associations familiales bien pensantes s'offusquer sous prétexte qu'on peut arracher la colonne vertébrale de l'adversaire, lui piétiner les globes oculaires, ou lui prélever des organes vitaux à mains nues ! Pensez donc, des fois qu'un jeune ait l'idée d'en faire autant pour de vrai dans la vraie vie !

Didou – Tu trouves ça drôle ? Tu pouffes ? C'est facile de faire du second degré, n'empêche que, oui, paaaarfaitement, c'est à cause des jeux vidéo que la jeunesse française pète les plombs ! C'est prouvé parce que je l'ai vu à la télé. Et ça si c'est pas une preuve... Dans "ça me révolte" ils l'ont dit !!! Et La Villardière, c'est pas un menteur. Les jeux vidéo c'est dangereux, ça influence la jeunesse... Tiens hier encore, sur le périph, il était 19 heures, un djeun'z qui passe à fond en kart, avec un masque de gorille et qui balance des carapaces à volo....

Marcus – Moi pareil ! L'autre jour, j'etais dans ma 106, et voilà t'y pas qu'un malandrin me grille ma place de parking sous le nez… Ni une, ni deux, je te me lui ai déroulé l'intestin grêle en deux temps trois mouvements !
De ce côté-là, mon idole dans Mortal Kombat, mon modèle dans la vie, c'est Bo Rai Cho, un obèse barbu ivre mort qui n'hésite pas dégueuler sur ses adversaires pour les faire déraper dans la flaque de vomi et leur faire perdre l'équilibre… (photo de Bo Rai Cho en train de vomir)
Pas facile à faire dans la vraie vie ça, surtout pour moi qui ne bois pas d'alcool… Et puis pour se mettre dans ces états là au Champomy, faut quand même un moment !

Didou – Je vois, môssieur fait dans l'ironie ! Et puis arrête de nous raconter ta vie, c'est pas une petite annonce… "Bonjour, je suis Marcus, je ne bois pas, j'aime la violence.... "

Marcus – Attention, nuance ! La vraie violence me révulse autant que toi, mais là c'est tellement énorme que ça devient forcément du second degré, et c'est ça que j'aime dans ce genre de jeux ! Les coups sont monstrueusement puissants, et les gus se refont le portrait à coups de tatane dans la tronche, tiens regarde…
Avant (Photo d'un combattant au début du combat)
Après ! (Photo du même à la fin)
Ca c'est de la chirurgie esthétique artisanale ! Pas d'instruments, tout au bourre pif !

Didou – Mouais, mais c'est toujours la même chose !!! Autant jouer au premier titre... C'est plus "vintage" !! Old school baby !

Marcus – C'est vrai, que c'est du déjà vu, mais cette fois ils ont poussé le bouchon encore un peu plus loin … Une vraie caricature ! L'hémoglobine gicle à gros bouillons et dégouline le long des bras, et les mecs perdent une quantité de sang astronomique à chaque combat… L'équivalent d'un bassin de piscine olympique !
Tu peux même carrément planter ton épée dans le corps de l'adversaire, et le gars continue à se battre avec l'épée dans le bide, malgré l'hémorragie qui lui fait perdre ses points de vie progressivement. (photo d'un gars avec une épée plantée dans le corps) C'est dégueu, mais c'est drôle !

Didou – Un doute m'habite. Mr Us n'est il pas accro à la violence ?... Tu vas pas faire ton Emile Louis, mon salaud ? Vicieux ! Gros déguelasse ! Pervers pèpère !... "Viens mon voir mon Popples... Touche la truffe du Bisounours !" c'est ça ? Vous me dégoûtez môssieur !

Marcus – Oh c'est pas le genre de la maison ! Plus non-violent que moi tu meurs (dans des souffrances atroces) ! Si la violence me fait plutôt marrer dans certains jeux vidéos c'est parce que c'est souvent du second degré comme dans Quake ou Duke nukem.
Par contre, un jeu vidéo sur la guerre du Golfe premier épisode (celui avec Bush 1er), avec les américains dans le rôle des gentils, les vilains moustachus irakiens dans le rôle des méchants, et comme but du jeu l'assassinat de Saddam Hussein, ça me fait nettement moins rire, parce que là, je suis pas sûr que ce soit du second degré. (photo de Saddam hussein dans desert storm) C'est même à la limite du révisionnisme parfois.

Didou – Quoi ? Y'avait interro ? Fallait réviser quoi ?


Marcus - Ah ah très drôle ! Jeu de mot ! Je mets cent francs dans le cochon !
Bon, laisse tomber, de toute façon je suis trop fatigué aujourd'hui pour amorcer un débat sérieux avec un énergumène de ton espèce… On verra ça un autre jour…
Là je me ferais bien une petite partie de Mortal Kombat plutôt.

Didou – Par charité chretienne, je veux bien jouer un peu avec toi... Mais bon ç'est vraiment pour te faire plaisir.

Marcus - Tu prends qui ?

Didou – Je ne prend personne, moi, monsieur. Je choisis un personnage... nuance.

Marcus - Moi je vais prendre la petite Li Mei, à cause de sa superbe paire de …couteaux. Si, si, j'adore le design d'ustensiles ménagers et l'argenterie… J'ai une très belle collec' de fourchettes Guy Degrenne à la maison.
(photo de Li mei, les couteaux à la main)

Didou – C'est curieux ce besoin que tu as de faire des petites blagounettes avant de sélectionner ton perso. Ça me rappelle un couard à qui j'ai appris le sens du mot échec. Tremble carcasse, ton heure est venue... Dans la médiocrité je vais me rouler et à Mortal Kombat je vais t'exploser....YODA TU SORS !!!!!

Marcus – Non, mais c'est pas une blague, je collectionne vraiment les couverts Guy Degrenne ! Tiens d'ailleurs là, tu vois, ses couteaux à Li Mei c'est le modèle trident de 1976, en acier inoxydable avec crantage en téflon extrudé et manche en velours de corne de Zébu.

Didou - Où ça ?

Marcus – Là, derrière le sein gauche…

<--

 
 



[1]  [2]  Suivant >>




   

   



   

MARCUS©2010 - http://www1.chezmarcus.fr
Les marques et logos déposés et/ou sous copyright cités ou montrés sur ce site sont la propriété de leur détenteur légal.
THE SIMPSONS


<<-- Marcus préfére Wanagro pour surfer sur Internet